Accueil > Pour aller plus loin… > Se documenter > Les sciences humaines > Rapport de la mission personnes âgées immigrées

Pour aller plus loin…

Rapport de la mission personnes âgées immigrées

Rapport de la mission PA immigrés.JPG

ADOMA, 2013-12, 34 p.

Longtemps ignorée, la question des immigrés âgés qui choisissent de séjourner et finir leur vie en France après leur retraite, revient sur le devant de la scène, à travers plusieurs événement en 2013.
Dans cette perspective le Directeur général d’Adoma a décidé de mettre en place un groupe de travail en interne, avec remise du rapport au dernier trimestre 2013, sur les Personnes âgées immigrées dans les résidences ADOMA. 

 

PRÉFACE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL D'ADOMA (Extrait du rapport)

 

Garantir aux vieux migrants leur maintien à domicile en développant une offre de services adaptés, telle est l’une des priorités de l’entreprise. Les jeunes travailleurs migrants, d’abord Algériens, puis Maghrébins et Sub-sahariens arrivés en France et dans les foyers de la Sonacotra au rythme des vagues migratoires successives ont vieilli. Contrairement à ce qui avait été imaginé, pour la plupart, ils ne sont pas retournés dans leurs pays d’origine, mais sont restés là, transitoirement dans l’aller-retour, mais définitivement installés, dans les foyers devenus de fait, année après année, leur domicile. Comme toute personne âgée, leur souhait est de vieillir à domicile, c’est-à-dire rester dans leur logement et leur quartier.

Adoma a, à l’endroit de ses résidents historiques, une double responsabilité : garantir leur maintien à domicile avec un accompagnement renforcé et proposer un logement adapté à leur grand âge et à leurs besoins de services pour faire face à l’entrée dans la dépendance.

C’est pourquoi, les publics vieux migrants sont largement évoqués dans le projet d’entreprise qui a pour ambition d’asseoir une stratégie affirmée sur ses résidents. Plusieurs axes d’intervention ont été validés par notre Conseil d’Administration qui feront l’objet de déclinaisons opérationnelles.

Par ailleurs, Adoma suivra avec le plus grand intérêt les suites données aux propositions du rapport de la mission d’information sur les immigrés remis le 5 juillet 2013 et les modifications législatives qui permettront d’améliorer leurs accès aux droits et leur meilleure prise en compte dans les politiques publiques.

Dans ce contexte, j’ai souhaité qu’Adoma puisse être porteur de propositions et d’initiatives. C’est ainsi que j’ai confié à Driss Bechari – Directeur Territorial Bourgogne Franche-Comté – la constitution d’un groupe de travail sur cette thématique. Il nous faut réaffirmer les priorités d’intervention auprès de ces personnes dans une cohérence de l’ensemble des interventions d’accompagnement des publics.

Ces propositions font l’objet du rapport ci-après qui met en valeur les nombreuses initiatives d’Adoma et projets mis en place sur les territoires grâce à la mobilisation de tous les collaborateurs. Il insiste sur la nécessité de développer des actions intégrés dans un cadre partenarial élargi, avec la mobilisation des « acteurs clés » de la gérontologie, de la santé et du social plus largement.

Que tous les collaborateurs d’Adoma qui oeuvrent au quotidien auprès de ces personnes âgées et souvent très isolées soient remerciés pour leur implication personnelle.

L’ambition d’Adoma est forte et doit permettre le développement d’actions ciblées pour que les vieux migrants puissent vieillir dignement dans leurs foyers rénovés.

Bruno Arbouet

Directeur Général


© Agir en Interculturalité et en Santé dans le Gard - Plan du site - Contact - Crédits