Accueil > Toute l'actualité de l’interculturalité en France et dans le Gard > Les actualités passées > Le travail d'accompagnement dans le prisme de l'interculturel.

Toute l'actualité de l’interculturalité en France et dans le Gard

 

Le travail d'accompagnement dans le prisme de l'interculturel.

Ceregard.JPG

Dans le cadre des journées d'approfondissement des réflexions et des pratiques professionnels du CEREGARD, trois journées de réflexion, d'échanges et de travail sont proposées par le Ceregard les mercredis 10 février, 23 mars et 13 avril 2016.

Un cycle de réflexion et d’expérimentation coanimé par Sabrina CHEBBI, chargée de mission, Elia BORTIGNON, diplômé en philosophie et spécialiste du fait religieux, Michel NEUMAYER, ergologue, formateur d’adultes et membre du GFEN.

 

Public(s) cible(s) : Professionnels de l’insertion (conseillers, accompagnateurs de parcours, etc.), intervenant auprès de publics adultes immigrés peu francophones, souhaitant approfondir leur réflexion sur le travail d’accompagnement vers l’insertion en contexte interculturel.

Niveau(x) : Aucun niveau spécifique

Nombre maximum de participant(e)s : 18

Date limite d’inscription : Lundi 08 février 2016, dans la limite des places disponibles.

NB : Votre participation est soumise à inscription - Attention ! Votre participation aux 3 journées est obligatoire.

 

Présentation :

Pour les personnes immigrées souhaitant s’installer durablement en France et y reconstruire une vie familiale, sociale et professionnelle, la maîtrise de la langue française s’avère être un véritable sésame social, qu’il s’agisse de la connaissance et de la compréhension de ses droits, des règles qui régissent notre société, de ses lois, ses normes, ses valeurs, ses us et coûtumes, etc. Si la personne immigrée peu francophone se retrouve en difficulté pour comprendre et se faire comprendre, il en est de même pour les professionnels en charge de leur accompagnement : en effet, comment aider une personne à atteindre ses objectifs sans la liberté de dialogue souvent ressentie comme une condition sine qua non de l’accompagnement ? L’apprentissage de la langue est-il alors un préalable à la pratique d’accompagnement ou à l’insertion professionnelle ?

Afin de tenter d’apporter des réponses concrètes aux professionnels de l’accompagnement, nous avons choisi de travailler avec le cabinet Approches Cultures et Territoires (ACT), qui vous proposera le résultat de ses réflexions et des pistes de réponse, entre autres, aux questions suivantes : Comment prendre en compte dans les pratiques d’accompagnement l’expérience et les cultures portées par les participants ? Comment en faire un élément de valorisation au-delà de la question linguistique ? Comment mieux appréhender le rapport à l’apprentissage et au savoir des personnes avec leur impact sur les projets de vie ? Comment identifier les attitudes d’essentialisation ou d’ethnicisation, conscientes ou non, susceptibles de traverser sa pratique d’accompagnement et s’en prémunir ?

Résumé des contenus prévisionnels :

- Le rapport à la langue (langue d’origine, langue familiale, langue de communication...), le rapport aux langues comme terreau d’apprentissage

- Le rapport au savoir chez les accompagnateurs ou les apprenants : leur impact sur l’accompagnement et les pédagogies mis en oeuvre

- La culture, entre expérience et approche théorique

- La culture comme clef de compréhension des notions de discrimination et d’altérité

- Place et rôle des institutions dans la reconnaissance et la valorisation des cultures (légitimes / illégitimes)

- Comment élargir la notion d’accompagnement « sans faire à la place des autres » ?

 

 


© Agir en Interculturalité et en Santé dans le Gard - Plan du site - Contact - Crédits